Qu’est-ce qu’une substance inhibitrice

Les substances inhibitrices sont des substances qui entravent la croissance d’organismes – dans le lait surtout celle des bactéries. Dans la plupart des cas, il s’agit d’antibiotiques. Lors de la transformation du lait en produits à base de lait acidulé ou en fromage, cela pose des problèmes parce que les bactéries utilisées pour la fabrication de ces produits sont entravées et ne peuvent pas produire l’effet souhaité. De plus, il faut empêcher que les consommateurs consomment des antibiotiques sans s’en apercevoir et sans traitement concret, ce qui encourage la résistance des souches bactériennes.

Ecarts

Si les résidus des substances inhibitrices dépassent les limites tolérées par la loi, le résultat est « positif ».

Valeurs limites et conséquences en cas d’écarts

Les résidus maximaux pour les différentes substances inhibitrices sont fixés par la loi.

Si le résultat de l’analyse du lait est positif, une interdiction de livraison de lait est prononcée par l’organe d’exécution cantonal. Le producteur et l’acheteur du lait sont immédiatement informés par téléphone. L’interdiction entre ensuite en vigueur avec effet immédiat. Une confirmation suit par écrit.

Le producteur aussi bien que l’acheteur du lait peuvent demander la levée de l’interdiction de livraison de lait à l’organe d’exécution cantonal. Il faut prouver à l’organe d’exécution que les causes sont connues et que des mesures ont été prises pour empêcher que le lait livré contienne des substances inhibitrices. Au besoin, l’organe d’exécution peut faire une inspection dans l’exploitation.

Causes possibles d’écarts et mesures

En règle générale, les substances inhibitrices passent dans le lait parce qu’une vache a subi un traitement aux antibiotiques, par exemple en raison d’une mammite ou d’une autre maladie, et que le délai d’attente n’a pas été respecté.

Les mesures suivantes permettent d’éviter que des substances inhibitrices passent dans le lait :

  • Connaissance des délais d’attente des médicaments utilisés
  • Utilisation correcte des médicaments vétérinaires en collaboration avec le vétérinaire
  • Identification des animaux traités
  • Informer les personnes travaillant à l’étable sur le traitement des animaux
  • Faire analyser un échantillon de lait des animaux traités avant que leur lait soit à nouveau livré
  • Traire les vaches traitées à la fin, si possible dans un pot
  • Empêcher que le lait des vaches traitées passe dans la citerne
  • Nettoyer et rincer soigneusement tous les appareils et conduites qui pourraient avoir été en contact avec du lait contenant des substances inhibitrices

 

vers la version PDF imprimable