Mammite

Par mammite, on entend une inflammation du pis causée par des microorganismes dont l’origine peut être multiple (par ex. installation de traite, technique de traite, affouragement, prédisposition génétique, stress, problèmes d’hygiène, milieu). Un de ces facteurs ou l’accumulation de plusieurs facteurs a pour conséquence que les mammites représentent un grave problème de santé dans la production laitière. Les mammites entraînent des diminutions de la qualité et des rendements, des durées d’utilisation moins longues des vaches, ainsi que des coûts de traitement et d’assainissement et, de ce fait, d’importantes pertes économiques.

Le nombre de cellules somatiques est l’un des meilleurs indices signalant une inflammation dans la mamelle. Des études prouvent qu’environ 85 % des vaches ayant plus de 200’000 cellules/ml souffrent d’une infection due à des agents pathogènes provocant des mammites, même s’il n’y a encore aucun signe visible d’une inflammation. A ce stade, l’agent pathogène provocant la mammite peut toutefois déjà être mis en évidence dans le lait. Les vaches non traitées représentent un risque permanent pour le troupeau, car elles propagent des agents pathogènes et peuvent les transmettre aux autres animaux. Dans la plupart des cas, la transmission d’un quartier à l’autre et d’une vache à l’autre a lieu lors de la traite.
Pour empêcher les mammites, il faut une bonne hygiène à l’étable, une garde optimale et veiller à une bonne santé des animaux, ce qui nécessite l’application de mesures adéquates d’assainissement du troupeau.

Flyer Test d'identification des agents de mammites

Vers la version PDF imprimable